Je me fais défoncer le cul par des lascars qui me traitent comme une pute

J’avais rendez-vous avec un producteur de vin qui m’a reçue dans sa cave. En voyant sa tête de vieux pervers, j’ai compris qu’en écartant un peu les cuisses, j’aurais un bon prix. Le vieux cochon m’a offert de payer le tout en nature. J’ai accepté de suite en pensant à tout le blé que j’allais me faire. Je l’ai laissé me tripoter et j’ai continué à négocier en faisant augmenter le nombre de bouteilles. J’ai aussi servi à vider les couilles de son collègue qui avait maté toute la scène en se branlant et qui attendait son tour pour baiser ma chatte, m’enculer et se vider sur mon cul de bonasse !

7300
27:54
0%
Votes : 1