J’offre une séance de sodomie brutale à une coquine rondouillarde en manque

À croire que ma bite goûte le bonbon car cette grosse pute aux seins laiteux bavait dessus abondamment. Elle avait faim, la gloutonne, il a fallu que j’extirpe ma queue de là si je voulais enfin connaître les joies de lui démonter le fion et sa grosse chatte. Je lui ai poussé mon sexe bandé au fond de la gorge pour lui montrer comment elle était bonne avant de lui écarter les jambes pour constater l’état de ses trous. La cochonne mouillait bien, déjà dilatée de l’anus et de la moule. Et comme elle aimait que je la traite en grosse chienne, je me suis aventuré à lui mettre des claques au visage. Le kiffe !

4946
37:21
100%
Votes : 3