Pour de la pouffiasse ravagée par de grosses bites, c’est par ici !

Ça, c’est de la grosse chienne. Premièrement, elle beugle comme une vulgaire truie alors que plusieurs bites s’occupent de la faire grimper aux rideaux. Fist anal, doubles pénétrations, gorges profondes brutales, claques, et j’en passe, ne lui font pas peur. Elle n’en a jamais assez et n’a certainement pas froid aux yeux, cette pétasse en chaleur, il faudra même lui faire une double anale sauvage pour avoir raison d’elle. Le troufion dilaté et légèrement sali par ce double exercice anal, la chipie déversera des litres et des litres de foutre féminin sur la canapé avant de bouffer celui des mecs !

3941
35:57
33%
Votes : 3