Un trio hard avec une amatrice ultra performante de la chatte et du cul.

Mon acolyte féminin avait sa main entière dans le con de cette petite salope qu’on a chopée en club ce soir-là. Je n’ai pas lâché son trou de balle dilaté par toutes ces années de libertinage en y enfonçant ma bite jusqu’à la garde.. Habituée aux club libertins, gang bang et autres pratiques hard, je n’y suis pas allé de main morte avec cette petite pute. Elle a encaissé mes coups de reins d’enfer et elle a avalé ma médecine sans broncher… Pour ça, je lui lève mon chapeau. Certaines putes pleurent quand je les encule avec ma matraque

4172
34:58
100%
Votes : 1