Une brunette au cul serré souffre le martyre à cause de ma matraque !

Elle doute que mon gros pénis réussisse à entrer dans son cul et elle ne l’a même pas sucé encore ! Quand je lui plante enfin ma bite dans le fion et que je la matraque de coups de reins profonds, elle crie de –  je ne sais quoi –  un mélange de douleur de plaisir mais pour moi aucun doute que je ne ressens que du plaisir à niquer les trous de cette jeune chienne nympho ! À chaque sodomie, la pauvre souffre grave tant son anus est serré. Loin de se décourager, la belle se doigte le cul mais elle n’arrive pas à se relaxer suffisamment pour vraiment prendre son pied. Moi si 😉

8407
36:49
Votes : 0